Comment bien choisir sa marque de couteau ?

Le couteau fait partie des accessoires dont le cuisinier d’un restaurant ne peut se dispenser. Tout cuisinier digne de ce nom se doit même d’être équipé de plusieurs couteaux de cuisine, afin de pouvoir couper toutes sortes d’aliments de manière précise et efficace. Vous l’aurez compris, un bon couteau est donc avant toute chose, le prérequis nécessaire pour pouvoir préparer des plats de qualité, tout en respectant les impératifs de temps imposés par le milieu de la restauration. Voici nos conseils pour choisir au mieux votre marque de couteau.

Choisir une marque de prestige reconnue pour la qualité de ses couteaux professionnels

Afin de choisir un bon couteau, il faut se référer à sa marque. En effet, cette dernière vous donnera des indications fiables sur la qualité générale de votre équipement : la dureté et la finesse de sa lame, les matériaux utilisés pour sa fabrication, ainsi que sa propension à durer dans le temps. Parmi ces marques, on retrouve notamment des entreprises de coutellerie de renom telles qu’Opinel, Wüsthof, Victorinox, Le Thiers, 32 Dumas, Sabatier ou encore Laguiole. Ces dernières sont en effet réputées pour le standing élevé qu’elles proposent avec leurs créations sobres, efficaces et raffinées. Ces couteaux de grandes marques sont étudiés spécifiquement pour simplifier et rendre d’autant plus agréable le travail des cuisiniers. Ils offrent en effet une efficacité optimale grâce à leur qualité de coupe irréprochable.

Par ailleurs, l’année de création d’une marque de couteaux et son succès actuel, sont également de pertinents indicateurs qui vont vous permettre de vérifier son savoir-faire et sa capacité à maintenir un excellent niveau de satisfaction en proposant une qualité de couteaux immuable, même après tant d’années. Chaque cuisinier ou restaurant à sa marque coutelière de prédilection et vous pouvez justement vous renseigner en ce sens sur la réputation des marques de couteaux auprès des professionnels, afin de trouver la vôtre. La qualité générale, le prix, ainsi que la diversité des gammes de couteaux proposées par la marque de couteau en question, seront aussi évidemment des arguments à prendre en compte dans votre choix.

Faire attention aux contrefaçons de grandes marques coutelières

Les grandes marques de coutellerie professionnelle telles que Sabatier et Laguiole sont malheureusement sujettes à de nombreuses contrefaçons. En effet, il n’est pas rare que des marques bas de gamme peu recommandables et aux intentions plutôt mal venues, copient le style des couteaux de grandes marques afin de rendre leurs solutions plus attractives aux yeux du grand public. Des clients mal avertis peuvent ainsi se laisser berner et tomber dans le piège de l’imitation parfois convaincante de couteaux populaires. Il faut donc réellement redoubler de vigilance car ces couteaux contrefaits sont le plus souvent de piètre qualité et ne sont pas en mesure d’accompagner efficacement les cuisiniers dans leur travail.

Afin de vous prémunir efficacement contre les dangers de la contrefaçon, il apparaît essentiel d’être informé de plusieurs choses. En effet, pour vous assurer de l’authenticité d’un couteau Sabatier, il faut que ce dernier intègre les signes distinctifs qui permettent de le reconnaître. Par exemple, le logo de la marque Sabatier doit être présent sur la lame, afin de vous permettre d’identifier qu’il ne s’agit pas d’une pâle copie. Vous pouvez vous rendre sur le site officiel du couteau Sabatier pour en savoir davantage.

De même pour la marque Laguiole qui décore tous ses couteaux d’un emblème en forme de mouche sur la partie supérieure du manche. La marque Le Thiers quant à elle, fait figurer son nom en toutes lettres sur la face droite de la lame de ses couteaux. Le nom de la marque est suivi de la mention « par + le nom du fabricant ». Par ailleurs, un logotype T. est gravé en creux sur ses couteaux et elle remet à chacun de ses clients un certificat d’authenticité. Il faut dire que Le Thiers met tout en œuvre pour éviter à ses clients le désagrément de tomber sur une imitation.