Apprenez à servir le vin !

Le vin est un élément indissociable des repas de famille comme des repas d’affaires. Une bouteille bien choisie fait le plus grand effet et tous les convives adorent la déguster. Cependant, trop souvent, la qualité du vin est en partie gâchée par un service déplorable. Personne ne sachant réellement comment le servir, le liquide est versé de façon aléatoire dans un verre inadapté et sans avoir été préparé. Ne commettez plus ces erreurs de débutant !

Ouvrez la bouteille en avance

Une bouteille de vin ne s’ouvre pas à la dernière minute. Elle se prépare. Tout d’abord, goûtez le vin pour être sûr qu’il est de qualité. Parfois, il peut avoir été dénaturé par un mauvais entreposage ou un bouchonnage. La simple ouverture n’aère pas le vin comme cela est souvent imaginé. Pour réussir cette mission, il faut décanter.
Versez le contenu de la bouteille dans une carafe conçue à cet effet plusieurs heures en avance. Le liquide doit être mis en contact avec la paroi de la carafe pour que l’effet soit maximal.
Attention, apprenez à connaître votre vin. La décantation est conseillée pour la majorité des grands vins. Cependant, pour certains crûs, notamment les plus anciens, elle peut altérer le goût. N’hésitez pas à demander des conseils lorsque vous achetez votre bouteille. Un caviste comme PDGV vous indique également sur ces produits comment le boire.

Les verres à vin et une main peu lourde

Il est impensable d’utiliser des verres lambdas pour du bon vin. Choisissez toujours un verre à vin : galbé, à pied et avec un resserrement sur le haut. Ensuite, ne le remplissez pas à ras le bord. La moitié du verre est une bonne dose.
Un verre fin est aussi une bonne idée puisque vous aurez ainsi la majorité de la bouche au contact du vin, ce qui est idéal pour le goût.
À côté du vin, prévoyez de l’eau. En effet, le vin ne doit pas être bu d’une traite parce que vous avez soif mais être dégustée. L’eau sera donc là pour satisfaire vos besoins vitaux.

Pas n’importe quel vin !

Adaptez évidemment le vin au plat. Pour une viande rouge, le vin rouge est parfait. Par contre, pour un dessert, le vin blanc reste préférable.
Enfin, allez crescendo. Ne commencez jamais par un vin fort pour finir sur un doux. Sinon, vous ne ressentirez aucunement le dernier vin tellement vous aurez encore en bouche le premier.