Des recettes gastronomiques à l’auto-cuiseur

Le propre d’un professionnel de la restauration, c’est de s’adapter et d’utiliser les nouvelles technologies quand elles lui permettent d’améliorer sa façon de travailler sans avoir un impact négatif sur la qualité finale du produit servi au client. Si les restaurateurs ne le faisaient pas, ils travailleraient tous encore dans de grandes marmites sur des feux de cheminée !

Intégration de l’innovation technologique en cuisine

Plus sérieusement, comme dans beaucoup de domaines, l’innovation technologique en cuisine s’est accélérée ces dernières décennies, et l’attitude des chefs est partagée entre méfiance, mépris parfois ou curiosité et intérêt. Il a fallu plusieurs années pour que le four à micro-onde fasse son entrée dans les cuisines professionnelles.

Pourtant, utilisé à bon escient, il permet un véritable gain de temps, comme l’a démontré récemment Philippe Etchebest dans une de ses émissions « cauchemar en cuisine« . Si un Meilleur Ouvrier de France utilise le micro-onde, chaque cuisinier professionnel peut le faire sans honte. Aujourd’hui, après le micro-onde et les plaques à induction, un nouvel outil rencontre un grand succès dans le grand public, rencontrant le même type de réaction négatives chez les professionnels que le micro-ondes à ses débuts : je veux parler des robots cuiseurs, comme le fameux Cookeo de Moulinex.

Utilisation professionnelle du Cookeo

Il va s’agir d’un détournement de fonction. A l’origine, en effet, Cookeo est plutôt destiné aux femmes actives (disons aux femmes qui n’ont pas beaucoup de temps à consacrer à la cuisine, quelle qu’en soit la raison) et qui souhaitent néanmoins se nourrir sainement. Avec sa batteries de recettes dédiées, et les nombreuses recettes pour Cookeo qu’on peut trouver sur des sites dédiés et charger sur son appareil via USB, le multicuiseur remplit parfaitement cette fonction de « remplaçant de cuisinier » ; sa facilité d’utilisation, le nombre de recettes réalisables expliquent parfaitement son succès.

Mais le Cookeo peut aussi être détourné de cet usage, comme assistant, particulièrement utile dans les petites restaurants. On peut lui confier des tâches simples, comme la cuisson du riz ou des bases de légumes, pendant que le véritable cuisinier se consacre à des tâches plus complexes, préparation de sauces, cuisson des viandes et des poissons, dressage…

L’avantage ? Grâce à son minuteur et ses capteurs, le robot va assurer un riz parfaitement cuit. Le chef n’a plus besoin de suspendre la réalisation d’un dressage pour arrêter le riz immédiatement, sous peine qu’il devienne collant. Au moment du coup de feu, il gagne donc en sérénité, en sachant qu’il va pouvoir finir ce qu’il est en train de faire sans interruption !