Quelles sont les formations liées au vin ?

Quelles sont les formations liées au vin ?

Comme le fromage ou la tour Eiffel, le vin déchaîne les passions en France. Blanc, rouge ou rosé, il s’agit d’un atout phare de l’hexagone. L’engouement qu’il suscite est tellement grand qu’on a vu naître et évoluer l’œnotourisme. Plus de dix millions de visiteurs passionnés de vin par an. En effet, ce noble breuvage compte énormément dans l’attractivité touristique de la France. Par ricochet, les activités viticoles constituent un secteur à part entière de l’économie.

Elles apportent un revenu considérable au secteur agricole et créent de nombreux emplois. Pour embrasser ce secteur à la fois prometteur et passionnant, il faut bel et bien suivre une formation appropriée. Focus sur ces formations permettant d’intervenir dans la filière du vin.

Les formations commerciales

La commercialisation du vin est l’un des éléments les plus fascinants du secteur. Toutefois, des formations commerciales classiques peuvent vous ouvrir les portes du secteur. Il faudra tout de même avoir la chance d’être recruté par une entreprise intervenant dans le domaine. Vous avez donc le choix entre le BTS, la licence, le DUT ou encore le bachelor commerce.

Cependant, pour des personnes tout particulièrement motivées par l’idée d’assumer des fonctions commerciales vitivinicoles, il existe certaines formations permettant d’avoir des connaissances beaucoup plus pointues. C’est notamment ce que Magnum Institute vous propose. À cette école, vous accédez à toutes les formations professionnelles du vin. Surtout, vous apprenez le savoir-faire dans le domaine du vin ainsi que des connaissances utiles en entreprise.

En pratique, vous pourrez passer un bachelor marketing opérationnel en vin et spiritueux ou encore un BTS vitivinicole. Ces formations beaucoup plus complètes offrent de meilleures chances de faire carrière dans le secteur du vin.

Le diplôme national d’œnologue

Il s’agit du diplôme par excellence dans le secteur. Cette qualification fait tout simplement de vous un « œnologue ». Étymologiquement, ce mot signifie « celui qui possède la science du vin ». Cette définition est clairement assez parlante ! Pour l’obtenir, il est nécessaire d’avoir au préalable un bac+3 dans des filières proches de la biologie ou de la chimie. Cette formation est également accessible aux titulaires de DUT génie biologique + licence pro ou du BTSA viticulture-œnologie + licence pro.

En outre, la formation couvre deux années et débouche sur le diplôme national d’œnologue après un examen. Cette distinction équivaut donc à un master. Par ailleurs, les études durant ce cursus sont organisées en semestre. Ainsi, vous aurez droit à des cours théoriques et vous devrez effectuer deux stages obligatoires. Le premier aura lieu au cours de la première année et sera essentiellement un stage de découverte. Le second beaucoup plus pratique se déroule durant la deuxième année.

D’autres formations !

D’un autre côté, vous aurez également le choix entre des formations essentiellement pratiques. Essentiellement, elles sont accessibles au niveau du brevet ou du bac. Il s’agit notamment du CAPA et du BPA vigne et vin. Ce sont des formations permettant principalement d’exercer les métiers d’ouvriers cavistes ou viticoles et de chef de culture. Il est également possible de passer un bac pro conduite et gestion de l’entreprise vitivinicole ou un bac sciences et technologies de l’hôtellerie et de la restauration. Les débouchés qu’offrent ces diplômes sont nombreux permettant notamment d’être vigneron.

Les principaux métiers

Faire une formation liée au vin, oui, mais pour quels débouchés ? Le premier métier auquel nous pensons lorsqu’il est question de métier du vin est celui du vigneron. Le travail de cet artisan consiste essentiellement à suivre toute la chaîne de production du vin. En pratique, il s’occupe de la mise en terre des vignes, il supervise la transformation en vin et le soutirage. Par ailleurs, il contribue également à la commercialisation du vin. D’un autre côté, dans ce secteur, l’on peut exercer en tant que caviste ou commercial de vin

Pour faire simple, le commercial s’occupe des transactions pendant que le caviste s’occupe du détail. En effet, le caviste tient son propre commerce et est ainsi beaucoup plus proche du client. Par contre, le commercial de vin interagit généralement avec de grandes entreprises ou des grossistes. Avec ces derniers, il peut faire des négociations. En outre, l’œnologue et le sommelier sont également de véritables professionnels de ce secteur. Il faut noter que ces deux métiers requièrent des connaissances vitivinicoles extrêmement poussées.

Le sommelier est cette personne qui travaille dans un restaurant et qui s’occupe de l’association des vins avec les plats. En effet, il sait tout du vin notamment le verre dans lequel il faut déguster une bouteille en particulier. L’œnologue a des connaissances similaires. Toutefois, il intervient plus comme un consultant pour produire un meilleur vin ou pour en acheter avec une excellente qualité.

Pour finir, les possibles débouchés aux formations liées au vin sont beaucoup plus nombreux. Elles peuvent notamment être relatives au droit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.