Comment bien choisir ses couteaux de cuisine ?

Comment bien choisir ses couteaux de cuisine ?

En cuisine, avoir les bons ingrédients ne suffit pas pour réaliser de bons petits plats. Il est également important de disposer des équipements adéquats notamment lescouteaux de cuisine adaptés.

Il existe cependant, un si grand nombre de couteaux de cuisine que savoir lequel pourrait vous être utile est parfois un vrai défi. En effet, avec la multitude des modèles, comment pourriez-vous savoir si vous avez besoin d’un santoku et non d’un bec à oiseau pour votre préparation ?

À cela, il faut ajouter le fait que le choix de la lame peut aussi être déterminant pour la réussite de vos plats. Lorsqu’on additionne tout ceci, on peut réellement dire que choisir un couteau de cuisine qui soit de qualité est une gageure. C’est la raison pour laquelle ici, vous trouverez toutes les informations dont vous aurez besoin pour faire le meilleur choix de cet ustensile de cuisine.

Couteau de cuisine : les principaux types

Avoir dans son tiroir de cuisine le couteau de cuisine adéquat est indispensable si vous voulez réussir vos plats. Il s’agit d’un ustensile de cuisine qui peut se présenter sous plusieurs formes. En réalité, il existe trois principaux types de couteaux de cuisine. Ainsi, il est primordial que vous les ayez dans vos tiroirs que vous soyez un professionnel de la cuisine ou un simple amateur qui aime faire plaisir à ses proches.

Le couteau de chef

Ce couteau de cuisine est également connu sous l’appellation « éminceur ». Il a la particularité d’être multiusage. De ce fait, vous pouvez l’utiliser pour découper et hacher avec netteté les pièces de viande ou émincer finement légumes ou plantes aromatiques. Il est fréquent de voir certaines personnes utiliser la manche du couteau pour écraser. Le plat de sa lame peut par ailleurs, être utilisé pour broyer certains ingrédients.

De plus, on reconnaît ce couteau de cuisine à sa lame épaisse qui est également longue et large. Assez facile et pratique à utiliser, le couteau de chef qui est d’ailleurs comparable au Santoku mesure généralement entre 14 et 30 cm.

Le couteau d’office

Le couteau d’office à l’instar de l’éminceur, est un instrument de cuisine assez polyvalent. C’est l’un des indispensables que vous devez posséder dans votre tiroir. Il pourrait être votre fidèle allié pour les petits travaux de cuisine comme l’épluchage, le ciselage ou encore le découpage des légumes, fruits et champignons. Aussi, cet outil est court et pointu et la lame peut varier entre 7 et 11 cm. Notons que cette dernière est courte et épaisse.

Le couteau utile

Le couteau utile dispose d’une lame épaisse dont la taille peut varier entre 10 et 16 cm. Il peut peler et hacher vos fruits et légumes, et même couper du fromage. Il peut également vous être utile pour émincer des gousses d’ail.

Bien qu’assez polyvalent, le couteau utile pourrait ne pas vous être d’un grand secours si vous voulez découper des pièces de viande. Dans ce cas-là, le mieux est de vous servir du couteau de chef. Rappelons en outre que le couteau utile est également un des ustensiles de cuisine qu’il est impératif d’avoir dans son tiroir.

Couteau de cuisine : les autres types

Le but des ustensiles de cuisine est de vous aider à réaliser vos plats plus facilement. C’est dans cette optique que vous devrez disposer des trois principaux types de couteaux de cuisine. Sachez toutefois qu’en plus de ces derniers, vous avez la possibilité de rajouter d’autres couteaux à cette collection. Cela aura pour utilité de vous faciliter encore plus la tâche.

Le couteau à tomate

Ce couteau vous aidera à découper des tomates, mais également des fruits et légumes qui ont une chair fragile comme les mirabelles ou les prunes. L’idéal serait d’opter pour un couteau à tomate au fil cranté si vous souhaitez découper la tomate sans pour autant écraser sa chair.

Le couteau universel

Le couteau universel possède une longue et large lame (plus longue que celle du couteau d’office). C’est en cela que constitue son utilité. À cet effet, vous aurez plus de facilité si vous devez découper, hacher, émincer, éplucher des aliments qui ont une taille importante.

Le couteau à poisson ou à filet de sole

La lame de ce type de couteau est fine, longue et flexible. C’est le couteau idéal pour découper la chair du poisson. Il peut en effet, suivre l’arête principale du poisson pour lever le filet sans pour autant abîmer sa chair. Ce couteau pourrait également vous être utile si vous devez retirer les parties nerveuses de la chair de votre foie gras ou d’un autre morceau de viande.

Le couteau à désosser

Avec sa lame longue, fine et courbée, le couteau à désosser est celui qui vous permettra de suivre les os afin de les nettoyer et de les mettre de côtés.

La feuille de boucher

Ce couteau est reconnaissable par sa grande taille et son poids assez conséquent. C’est grâce à ces caractéristiques que le couteau encore appelé couperet de cuisine peut aussi facilement découper les carcasses en morceau. Grâce à la lame plate du couteau vous pouvez en outre écraser certains d’aliments afin de profiter mieux de toute la saveur qu’ils dégagent.

Le tranchelard

Le rôle du tranchelard est de vous permettre de trancher la viande de manière nette. Celle-ci conserve ainsi, sa texture ainsi que son jus.

Le couteau à pain

Le fil cranté du couteau à pain est ce qui vous permettra de casser la croûte ou de tailler la mie sans écraser le pain. Parmi les différents types de couteaux, c’est également celui qui est le plus pratique pour découper une génoise sans (trop) la réduire en poussière.

Le couteau à jambon ou à saumon

Le couteau à jambon est pavé d’alvéoles et a une lame qui est longue, fine et flexible. C’est un couteau grâce auquel vous pouvez découper jambon ou saumon de manière à ce que la pièce découpée se détache toute seule de la lame. Notons aussi que ce couteau a une extrémité pointue grâce à laquelle le saumon ou le jambon peut être piqué et servi directement.

Le couteau Santoku

La ressemblance de ce couteau avec celui de chef est assez troublante. Il s’agit en effet, de l’équivalent japonais du couteau de chef. La différence entre les deux couteaux se situe au niveau de leur lame. Celle du couteau Santoku est alvéolée, ce qui permet à l’air de pénétrer entre la lame et l’aliment afin que ce dernier se détache tout seul.

Vous apprécierez particulièrement ce couteau dont la taille de la lame peut varier entre 17 et 20 cm, si vous êtes un amateur de la cuisine japonaise. Il est en effet, un ustensile dont vous pouvez difficilement vous passer lors de la préparation de sushis, car il découpe finement le poisson cru sans l’abîmer.

Le couteau Usuba

Vous désirez servir à vos invités un plat de légumes à la découpe parfaite ? Alors, c’est vers le couteau Usuba que vous devez vous tourner. Il s’agit d’un couteau de cuisine qui est comme le Santoku, originaire du Japon. Grâce à sa lame fine et mince, vous pouvez réaliser des coupes qui sont aussi précises que celles d’un cuisinier professionnel.

Comment entretenir les couteaux de cuisine ?

Pour profiter longtemps de vos couteaux de cuisine, il est important que vous les entreteniez de façon régulière. L’entretien dont nous parlons ici passe par les cases affutage et affilage.

L’affutage (ou aiguisage)

Il arrive souvent qu’au fil des utilisations, la découpe que fait votre couteau devienne de plus en plus laborieuse. Cela est souvent causé par le fil du couteau qui devient émoussé. Ce que vous devez faire dans ce cas-là si vous voulez que votre couteau soit aussi fonctionnel qu’à ses débuts, c’est de commencer par l’affuter.

C’est une action qui consiste à retirer de l’acier en frottant le couteau contre une pierre à aiguiser. Le couteau récupère ainsi, le bon angle. C’est le grain de la pierre à aiguiser qui va déterminer la rapidité d’exécution et la quantité de matière qui sera enlevée lors de l’opération.

L’affilage

Après avoir aiguisé le couteau, vient ensuite l’étape de l’affilage. Celle-ci permet de rendre au fil du couteau son pouvoir tranchant en le redressant. Vous aurez besoin pour cette étape, d’un fusil qui doit être plus ou moins long et plus grand que le couteau qui doit être remis à neuf. De cette manière, le couteau peut glisser de toute sa longueur sur le fusil.

De plus, le fusil peut avoir une mèche ronde ou ovale. Celui à la mèche ovale est plus adapté aux couteaux qui ont une lame large. Le fusil à mèche rond quant à lui, est recommandé pour l’affilage des couteaux à fine lame.

Il est important que lors de l’opération, le fil du couteau forme un angle de 30 ° avec le fusil. Il faudra alors faire des allers-retours en veillant à alterner les faces du couteau.

Couteau de cuisine : caractéristiques et types de lame

La lame du couteau est un élément dont vous devez tenir compte si vous voulez trouver le bon couteau de cuisine. Elle doit en effet, être bien tranchante pour que le couteau puisse vous être utile pour les différents petits travaux de cuisine.

Concernant la lame du couteau de cuisine, sachez que vous avez le choix entre trois matières.

La lame en acier inoxydable

Il existe deux écoles quant à la fabrication des lames en acier inoxydable : la découpe dans une feuille d’acier et la forge.

Dans le premier cas, la lame est plus légère et la plupart du temps, le couteau offre un très bon rapport qualité/prix. On note cependant, sur ce type de lame, l’absence de mitre ce qui affecte l’équilibre du couteau.

Les lames forgées dans l’acier sont quant à elles plus tranchantes et solides. Elles offrent un meilleur équilibre et ne nécessitent pas d’autant d’entretien que les précédents. Ces lames ont également un prix plus élevé. Ce qui peut cependant, se comprendre compte tenu de leur qualité.

Les lames en céramique

En ce moment, dans l’univers des couteaux de cuisine, les lames en céramique sont tendance. Elles sont fabriquées dans du zircone, une matière aux propriétés identiques au diamant. La qualité ainsi que la résistance de ces lames de couteau sont déterminées par le pourcentage de zircone utilisé. Plus il y en aura, et mieux ce sera.

Ce qui plaît chez les couteaux en céramique, c’est leur légèreté ainsi que leur précision. La céramique est également un matériau qui ne se rouille pas, ne transfère pas d’odeur et est antiallergique.

Les lames en titane

Les couteaux qui ont une lame en titane sont plus adaptés à une utilisation professionnelle. Ils ont en effet un coût un peu trop élevé pour un usage domestique. Les lames de ces couteaux sont légères, précises, tranchantes et anticorrosion.

Quelques conseils d’usage des couteaux de cuisines

Vous devez impérativement entretenir votre couteau de cuisine si vous voulez l’utiliser sans craindre un danger. En effet, plus le fil est moussé, plus vous allez forcer sur le couteau, ce qui pourrait entraîner des accidents.

Vous devez également éviter de jeter par pêle-mêle vos couteaux dans le panier du lave-vaisselle ou dans le tiroir à couvert. Cela pourrait provoquer des microchocs qui abîmeront au fil du temps, le fil du couteau. Ce qui est plutôt recommandé, c’est de laver les couteaux à la main dès que vous n’en avez plus besoin. Pas la peine non plus d’utiliser une éponge abrasive.

Si vous désirez quand même placer les couteaux dans un lave-vaisselle, veillez à laisser suffisamment d’espace entre chaque couteau. Bien sûr, vous ne devez opter pour cette solution que si le lave-vaisselle possède un plateau où les couverts sont disposés à plat.

Pensez également à ranger les couteaux dans un bloc à couteaux une fois qu’ils seront propres. Ainsi, les lames ne pourront pas s’entrechoquer.

Évitez aussi d’utiliser vos couteaux sur une surface dure. Autrement dit, pas d’assiette en verre, de planche en ardoise ou même de plan de travail en marbre. Ce qu’il vous faut plutôt, c’est une planche à découper en plastique, en bois ou en fibre de cellulose et résine.

Comment bien choisir sa marque de couteau ?

Le couteau fait partie des accessoires dont le cuisinier d’un restaurant ne peut se dispenser. Tout cuisinier digne de ce nom se doit même d’être équipé de plusieurs couteaux de cuisine, afin de pouvoir couper toutes sortes d’aliments de manière précise et efficace. Vous l’aurez compris, un bon couteau est donc avant toute chose, le prérequis nécessaire pour pouvoir préparer des plats de qualité, tout en respectant les impératifs de temps imposés par le milieu de la restauration. Voici nos conseils pour choisir au mieux votre marque de couteau.

Choisir une marque de prestige reconnue pour la qualité de ses couteaux professionnels

Afin de choisir un bon couteau, il faut se référer à sa marque. En effet, cette dernière vous donnera des indications fiables sur la qualité générale de votre équipement : la dureté et la finesse de sa lame, les matériaux utilisés pour sa fabrication, ainsi que sa propension à durer dans le temps. Parmi ces marques, on retrouve notamment des entreprises de coutellerie de renom telles qu’Opinel, Wüsthof, Victorinox, Le Thiers, 32 Dumas, Sabatier ou encore Laguiole. Ces dernières sont en effet réputées pour le standing élevé qu’elles proposent avec leurs créations sobres, efficaces et raffinées. Ces couteaux de grandes marques sont étudiés spécifiquement pour simplifier et rendre d’autant plus agréable le travail des cuisiniers. Ils offrent en effet une efficacité optimale grâce à leur qualité de coupe irréprochable.

Par ailleurs, l’année de création d’une marque de couteaux et son succès actuel, sont également de pertinents indicateurs qui vont vous permettre de vérifier son savoir-faire et sa capacité à maintenir un excellent niveau de satisfaction en proposant une qualité de couteaux immuable, même après tant d’années. Chaque cuisinier ou restaurant à sa marque coutelière de prédilection et vous pouvez justement vous renseigner en ce sens sur la réputation des marques de couteaux auprès des professionnels, afin de trouver la vôtre. La qualité générale, le prix, ainsi que la diversité des gammes de couteaux proposées par la marque de couteau en question, seront aussi évidemment des arguments à prendre en compte dans votre choix.

Faire attention aux contrefaçons de grandes marques coutelières

Les grandes marques de coutellerie professionnelle telles que Sabatier et Laguiole sont malheureusement sujettes à de nombreuses contrefaçons. En effet, il n’est pas rare que des marques bas de gamme peu recommandables et aux intentions plutôt mal venues, copient le style des couteaux de grandes marques afin de rendre leurs solutions plus attractives aux yeux du grand public. Des clients mal avertis peuvent ainsi se laisser berner et tomber dans le piège de l’imitation parfois convaincante de couteaux populaires. Il faut donc réellement redoubler de vigilance car ces couteaux contrefaits sont le plus souvent de piètre qualité et ne sont pas en mesure d’accompagner efficacement les cuisiniers dans leur travail.

Afin de vous prémunir efficacement contre les dangers de la contrefaçon, il apparaît essentiel d’être informé de plusieurs choses. En effet, pour vous assurer de l’authenticité d’un couteau Sabatier, il faut que ce dernier intègre les signes distinctifs qui permettent de le reconnaître. Par exemple, le logo de la marque Sabatier doit être présent sur la lame, afin de vous permettre d’identifier qu’il ne s’agit pas d’une pâle copie. Vous pouvez vous rendre sur le site officiel du couteau Sabatier pour en savoir davantage.

De même pour la marque Laguiole qui décore tous ses couteaux d’un emblème en forme de mouche sur la partie supérieure du manche. La marque Le Thiers quant à elle, fait figurer son nom en toutes lettres sur la face droite de la lame de ses couteaux. Le nom de la marque est suivi de la mention “par + le nom du fabricant”. Par ailleurs, un logotype T. est gravé en creux sur ses couteaux et elle remet à chacun de ses clients un certificat d’authenticité. Il faut dire que Le Thiers met tout en œuvre pour éviter à ses clients le désagrément de tomber sur une imitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *