Que manger avec un Gevrey-Chambertin ?

Que manger avec un Gevrey-Chambertin ?

Comme tout vin de choix, le Gevrey-Chambertin possède ses propres exigences en matière de consommation. C’est un vin rouge qui s’associe parfaitement à quelques viandes musquées de gibier à poils ou à plumes. Son goût et ses arômes sont en effet bien mis en valeur lorsqu’il est dégusté avec le plat idéal. Que devez-vous alors manger avec un Gevrey-Chambertin ? Découvrez ici une liste de quelques plats très recommandés avec ce vin.

Le bœuf braisé en sauce


Il est bien vrai que ce plat doit mijoter longtemps, mais c’est ce facteur qui le rend si particulier. Il peut s’accompagner de riz pilaf, de polenta crémeuse ou de légumes vapeur. Le riz est ajouté au jus de cuisson pour plus de saveur.

C’est le plat par excellence pour un dîner hivernal. La cuisson passe de vive à un mijoté plus ou moins long qui rend le plat très goûteux. Il fera une association parfaite avec un vin de choix. Vous pouvez donc manger votre bœuf braisé en sauce avec un vin de Gevrey chambertin bien sélectionné.

Les tajines font bon ménage avec le Gevrey-Chambertin

D’origine marocaine, les tajines sont des plats à base de viande. Cette viande peut être celle de poulet, de bœuf ou encore d’agneau. L’accompagnement est fait de petits pois, de fèves, de carottes, de raisins, de pommes de terre, ou de dates.

Il s’agit là d’un mélange exquis de diverses saveurs associées à des épices précises faisant ressortir un goût peu commun. La cuisson se fait sur une durée pouvant atteindre les 45 minutes, dans une marmite couverte. Cette méthode rend la viande encore plus tendre et moelleuse, accompagnée d’un bouillon audacieux en goût. La texture en bouche devient incomparable, une préparation idéale pour un Gevrey-Chambertin.

Une côte de bœuf


En matière de viandes rouges, il s’agit ici d’un incontournable, une pièce de viande réservée aux bons vins. La côte de bœuf ne rime pas qu’avec un barbecue. Elle peut être encore plus raffinée pour une qualité supérieure. Il est possible de la cuire au four également.

 La côte de bœuf est une viande de qualité supérieure. Elle s’accorde avec une large gamme d’accompagnements. Il s’agit en l’occurrence :

  • D’une bonne vieille ratatouille ;
  • De haricots verts et champignons en tranches ;
  • De frites de pommes de terre ;
  • De tomates à la provençale.

Si elle est faite à la sauce, elle peut fournir aux papilles gustatives un festival inouï de saveurs.

Gibiers à poil et vins de Gevrey-Chambertin


Cette catégorie comprend les animaux sauvages à poils aptes à la cuisson. Il s’agit du lièvre, du chevreuil, du cerf, ou encore du sanglier. Il est possible de les utiliser pour faire des marinades ou encore des sauces comme accompagnement. Dans le cas des marines, vous pouvez y associer durant la cuisson, du vin de Gevrey-Chambertin. Cette cuisson particulière rend la viande vraiment fondante. Vous pouvez cuire ces viandes avec un ensemble de carotte oignons.

Le porc : grillé ou rôti et un vin rare tel que le Gevrey-Chambertin

Le porc est connu de tous, mais très peu savent que certaines zones sont plus tendres que d’autres. L’échine constitue la zone la plus tendre. Elle est de loin plus douce et moins grasse que le filet. Pour un rôti en cocotte, vous devez vous attaquer au filet mignon. Il est possible de faire ressortir un arrière-goût sucré par ajout de fruits secs ou frais.

Les accompagnements les plus fréquents sont la ratatouille et les légumes primeurs. Les légumes primeurs sont des produits culinaires dont la fraicheur donne au plat des saveurs encore plus enivrantes. Ce délicat mélange rend le vin Gevrey-Chambertin nécessaire à la dégustation.

Du steak de bœuf


Le steak de bœuf n’est pas un plat saisonnier. C’est un met qui s’accorde idéalement avec le vin rouge, sec et de préférence jeune. Que ce soit un steak de bœuf aux échalotes ou un steak tartare, le goût est très relevé et la texture de la viande peut varier. Elle peut être en tranches, hachée ou en un morceau. S’il s’agit de la préparation d’une sauce, il vaudrait mieux laisser la viande en morceaux.

Les condiments et épices présents dans la sauce d’accompagnements infiltrent facilement la chair de bœuf lors de la cuisson. Cet agencement de saveurs, de moelleux est idéal pour une association au Gevrey-Chambertin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.